Le visage d ‘Ebola : Variation des fréquences d’hémorragies en Afrique de l’Ouest comparée avec les épidémies de d’Afrique de l’Est et Centrale

Added December 4, 2018

Citation: Petti S, Messano GA, Vingolo EM, Marsella LT, Scully C. The face of Ebola: changing frequency of haemorrhage in the West African compared with Eastern-Central African outbreaks. BMC infectious diseases. 2015 Dec;15(1):564.

Sommaire: L’épidémie du virus Ebola du Zaïre de l’Afrique de l’Ouest (AO) fut beaucoup plus mortelle comparée aux épidémies d’Afrique de l’Est et Centrale(AEC). L’augmentation des taux de survie s’inscrit dans un contexte de grand effort humanitaire. Les travaux précédent suggèrent aussi que le long cycle de transmission homme à homme s’est produit en AO, ce qui a entrainé l’adaptation humaine et en conséquence l’échappement au système immunitaire. Cette revue systématique offre un support pour l’hypothèse de l’adaptation humaine en fournissant des données qui indiquent qu’une plus faible proportion de patients atteints du virus Ebola souffre d’hémorragie dans l’épidémie de l’AO comparé au épidémie de l’AEC.

Cette revue systématique compare les fréquences relatives de trois symptômes hémorragiques typiques du virus Ebola : les saignements conjonctivaux, nasaux et gingivaux au cours des épidémies de l’Afrique de l’Est et l’Afrique de l’Ouest. Quinze études ont été inclues, dont 10 liées à l’AEC et 5 à l’AO. 4867 patients ont été identifiés avec un saignement conjonctival, 3859 avec un saignement nasal et 4267 avec un saignement gingival.

 

Clause de non-responsabilité : le présent résumé a été rédigé par le personnel et les bénévoles de Evidence Aid afin de rendre le contenu du document original accessible aux décideurs qui cherchent les données disponibles sur Ebola, mais qui n’ont peut-être pas le temps, initialement, de lire le rapport original dans son intégralité. Il ne se substitue pas aux avis médicaux des médecins, des autres travailleurs sanitaires, des associations professionnelles, des personnes qui élaborent les lignes directrices, des gouvernements nationaux et des organismes internationaux. Si les lecteurs de ce résumé estiment que les données qui y sont présentées sont pertinentes pour prendre leur décision, ils devraient se référer au contenu et aux détails de l’article original ainsi qu’aux conseils et lignes directrices offerts par d’autres sources d’expertise avant de prendre des décisions. Evidence Aid ne peut être tenue pour responsable de décisions prises au sujet d’Ebola sur la seule base du présent résumé.

Share