Évaluation des traumatismes et santé mentale chez les enfants de réfugiés : un examen systématique des outils de dépistage et d’évaluation validés

Added April 24, 2018

Citation: Gadeberg A.K., Montgomery E., Frederiksen H.W., et al. Assessing trauma and mental health in refugee children and youth: a systematic review of validated screening and measurement tools. European Journal of Public Health. 2017;27(3):439-46.

Neuf articles ont été examinés afin d’évaluer les outils de dépistage et évaluation validés pour le traumatisme et de la santé mentale chez les enfants de réfugiés. Les résultats ont noté un manque important d’outils validés de traumatologie et de santé mentale, en particulier chez les enfants de moins de 6 ans.

Les estimations suggèrent que les enfants de moins de 18 ans constituent 50 % de la population de réfugiés dans le monde entier. Comme les enfants sont constamment exposés à des événements traumatisants, des questionnaires et des guides d’entretien ont été utilisés intensivement dans ce domaine, malgré leur manque de preuve pour les enfants réfugiés. Seules neuf études ont été recensées pour avoir validé les outils de  traumatismes et de santé mentale dans les populations de jeunes réfugiés. Pour le SSPT, les barèmes concernant spécifiquement les enfants sont les suivants : le Child Post-traumatic Stress Disorder Symptom Scale Interview format, le Reaction of Adolescents to Traumatic Stress questionnaire, le UCLA PTSD Index for DSM-IV, le Post-traumatic Stress Symptoms in Children and le Impact of Event Scale. Les outils ont été administrés comme  un questionnaire écrit (n = 6), ou comme un guide d’entretien semi-structuré (n = 1), ou un entretien structuré (n = 2). Les résultats ont montré un manque important de l’utilisation d’outils validés, en particulier pour les enfants de moins de six ans. D’autres recherches en santé mentale doivent être effectuées en particulier chez les enfants  et les jeunes réfugiés.

 

Clause de non-responsabilité : le présent résumé a été rédigé par le personnel et les bénévoles de Evidence Aid afin de rendre le contenu du document original accessible aux décideurs qui cherchent les données disponibles sur la santé des réfugiés et demandeurs d’asile, mais qui n’ont peut-être pas le temps, initialement, de lire le rapport original dans son intégralité. Il ne se substitue pas aux avis médicaux des médecins, des autres travailleurs sanitaires, des associations professionnelles, des personnes qui élaborent les lignes directrices, des gouvernements nationaux et des organismes internationaux. Si les lecteurs de ce résumé estiment que les données qui y sont présentées sont pertinentes pour prendre leur décision, ils devraient se référer au contenu et aux détails de l’article original ainsi qu’aux conseils et lignes directrices offerts par d’autres sources d’expertise avant de prendre des décisions. Evidence Aid ne peut être tenue pour responsable de décisions prises au sujet des réfugiés et des demandeurs d’asile sur la seule base du présent résumé.

Share