Agents thérapeutiques réaffectés pour viser le virus Ebola

Added July 4, 2019

Citation: Sweiti H, Ekwunife O, Jaschinski T, Lhachimi SK. Repurposed therapeutic agents targeting the Ebola virus: a systematic review. Current Therapeutic Research. 2017 Jan 1;84:10-21.

Sommaire: L’utilisation de médicaments réaffectés pour le traitement de la maladie à virus Ebola (MVE) n’a pas été recommandée.

Onze médicaments réaffectés ont fait l’objet d’un examen pour le traitement de la MVE. Avant de recommander ces médicaments réaffectés, il faut établir des preuves solides sur la quantité et la qualité des médicaments à partir d’essais pré-cliniques et cliniques complets.

Les médicaments réaffectés sont des médicaments qui ont déjà été approuvés et établis pour un usage thérapeutique différent, mais qui ont également été identifiés comme ayant le potentiel d’avoir des effets thérapeutiques anti-MVE. Comme le développement de médicaments pour les agents anti-MVE a été négligé par les compagnies pharmaceutiques et les investisseurs, l’étude des médicaments réaffectés réduira le coût et le temps requis pour développer et transporter le médicament. D’après les trente-sept études examinées, un total de onze médicaments réaffectés (chloroquine, amodiaquine, toremiphène et clomifène, IFNs, produits sanguins convalescents, amiodarone, sertraline, bépridil, favipiravir et azithromycine) a été identifié, avec divers degrés de corroboration pour leur mécanisme et leur utilisation en tant qu’agents thérapeutiques anti-MVE. Il est recommandé de mener des essais pré-cliniques et cliniques pour trouver des preuves qui pourraient démontrer l’efficacité des médicaments réaffectés mentionnés.

 

Clause de non-responsabilité : le présent résumé a été rédigé par le personnel et les bénévoles de Evidence Aid afin de rendre le contenu du document original accessible aux décideurs qui cherchent les données disponibles sur Ebola, mais qui n’ont peut-être pas le temps, initialement, de lire le rapport original dans son intégralité. Il ne se substitue pas aux avis médicaux des médecins, des autres travailleurs sanitaires, des associations professionnelles, des personnes qui élaborent les lignes directrices, des gouvernements nationaux et des organismes internationaux. Si les lecteurs de ce résumé estiment que les données qui y sont présentées sont pertinentes pour prendre leur décision, ils devraient se référer au contenu et aux détails de l’article original ainsi qu’aux conseils et lignes directrices offerts par d’autres sources d’expertise avant de prendre des décisions. Evidence Aid ne peut être tenue pour responsable de décisions prises au sujet d’Ebola sur la seule base du présent résumé.

Share