Volonté de travailler des professionnels de santé au cours d’une pandémie de grippe

Added April 15, 2020

Citation: Aoyagi Y, Beck CR, Dingwall R, et al. Healthcare workers’ willingness to work during an influenza pandemic: a systematic review and meta-analysis. Influenza and Other Respiratory Viruses 2015; 9(3): 120–30

Qu’est-ce que c’est ? Le COVID-19 met le personnel de santé à rude épreuve. Des recherches antérieures ont examiné comment leur volonté de travailler est affectée pendant une pandémie de grippe et pourraient suggérer des points d’intervention visant à accroître leur volonté de travailler pendant la pandémie de COVID-19.

Dans cette revue systématique, les auteurs ont cherché des enquêtes transversales sur la volonté de travailler des professionnels de santé durant une pandémie de grippe. Ils n’ont pas limité leurs recherches en fonction de la date de publication, mais les ont limitées aux articles publiés en anglais. Ils ont réalisé leurs recherches jusqu’en avril 2013. Ils ont identifié 43 études provenant de 11 pays différents (dont 21 études provenant des États-Unis).

Ce qui a été constaté : En moyenne, la volonté de travailler des professionnels de santé pendant une pandémie de grippe était modérément élevée, mais très variable (de 23 % à 96 %).

Les facteurs associés de manière significative à une plus grande volonté de travailler pendant une pandémie de grippe étaient le fait d’être un homme, d’être médecin ou infirmier, employé à plein temps, la perception de la sécurité personnelle, la conscience du risque de pandémie et la connaissance clinique des pandémies de grippe, les connaissances spécifiques à une fonction, la formation à la réponse à la pandémie et la confiance en ses compétences personnelles.

Les obligations en matière de garde d’enfants ont été associées de manière significative à une diminution de la volonté de travailler pendant une pandémie de grippe.

Ce qui est incertain : Les estimations de la volonté de travailler étaient très variables et dépendaient du contexte. Il existait des incohérences dans la manière dont les répondants aux études incluses dans la revue ont été interrogés sur leur volonté de travailler.

 

Clause de non-responsabilité : Le présent résumé a été rédigé par le personnel et les bénévoles de Evidence Aid afin de rendre le contenu du document original accessible aux décideurs qui cherchent les données disponibles sur le coronavirus (COVID-19), mais qui n’ont peut-être pas le temps, initialement, de lire le rapport original dans son intégralité. Il ne se substitue pas aux avis médicaux des médecins, des autres travailleurs sanitaires, des associations professionnelles, des personnes qui élaborent les lignes directrices, des gouvernements nationaux et des organismes internationaux. Si les lecteurs de ce résumé estiment que les données qui y sont présentées sont pertinentes pour prendre leur décision, ils devraient se référer au contenu et aux détails de l’article original ainsi qu’aux conseils et lignes directrices offerts par d’autres sources d’expertise avant de prendre des décisions. Evidence Aid ne peut être tenue pour responsable de décisions prises au sujet du virus corona (COVID-19) sur la seule base du présent résumé.

Share