Ventilation non invasive dans les cas d’infections pulmonaires à risque élevé

Added April 13, 2020

Citation: Esquinas AM, Egbert Pravinkumar S, Scala R, et al,  International NIV Network. Noninvasive mechanical ventilation in high-risk pulmonary infections: a clinical review. European Respiratory Review 2014; 23(134): 427-38

Qu’est-ce que c’est? Certains patients atteints du COVID-19 tomberont gravement malades et vont développer des problèmes respiratoires. La ventilation non invasive (VNI) peut être utilisée comme aide dans cette situation.

Dans cette revue systématique, les auteurs ont rassemblé des études (incluant des études d’effectivité et d’observation) pour évaluerle rôle de la VNI sur des patients adultes souffrant d’infections pulmonaires aiguës, et le risque de propagation de la maladie des patients au personnel soignant lorsqu’on utilise la VNI. Ils ont mené leur recherche en 2012 et ont inclus 34 études dans leur revue.

Ce qui fonctionne: l’utilisation de la ventilation non invasive pour la gestion des insuffisances respiratoires aiguës liées à des infections pulmonaires, plus spécifiquement lors de pandémies, peut permettre de prévenir ou de prendre en charge une insuffisance respiratoire, et d’éviter le recours à l’intubation endotrachéale pour certains groupes de patients contagieux.

Des précautions raisonnables et appropriées devraient être respectées pour protéger les soignants, les autres patients et les membres de la famille, de la propagation de l’infection, lorsqu’on utilise la VNI.

Ce qui ne fonctionne pas: il n’est pas recommandé d’utiliser la VNI en traitement de premier recours pour les insuffisances respiratoires graves avec syndrome de détresse respiratoire aiguë ou en cas de pneumonie.

Ce qui est incertain: aucune remarque.

Share