Vaccins pour la prévention du tétanos néonatal chez les femmes

Added November 12, 2019

Citation: Demicheli V., Barale A., Rivetti A. Vaccines for women for preventing neonatal tetanus. Cochrane Database of Systematic Reviews 2015, Issue 7. Art. No.: CD002959. DOI: 10.1002/14651858.CD002959.pub4.

Les données disponibles appuient la mise en œuvre de la vaccination avec l’anatoxine tétanique dans les communautés présentant des niveaux de risque similaires, voire supérieurs, de tétanos néonatal. 

La prévention du tétanos chez les nouveau-nés peut être possible grâce à la vaccination avec l’anatoxine tétanique, à la fois chez les femmes enceintes et les autres, ainsi qu’en fournissant des services d’accouchement propres. Cette revue inclut trois essais évaluant l’efficacité de l’anatoxine tétanique, administrée à des femmes en âge de procréer ou des femmes enceintes, dans la prévention des cas de tétanos néonatal et des décès qui en résultent. Deux essais ont évalué l’efficacité de la vaccination des femmes en âge de procréer (9 823 nourrissons): le premier (1 182 nouveau-nés) a évalué les effets de l’anatoxine tétanique sur la grippe polyvalente en prévention du tétanos et des décès dans les 30 jours suivant la naissance; l’autre (8 641 nouveau-nés) a évalué les effets de l’anatoxine tétanique diphtérique sur l’anatoxine cholérique administrée aux femmes en âge de procréer en prévention des décès néonatals. Le troisième essai (48 femmes et leurs nouveau-nés) a comparé l’innocuité de l’administration du vaccin anticoquelucheux diphtérique acellulaire (DTCa)  pendant la grossesse en opposition au placebo. Bien que les résultats des trois essais montrent des effets protecteurs contre les décès dus au tétanos chez les nouveau-nés, il sera nécessaire de disposer d’informations supplémentaires sur les facteurs susceptibles d’avoir un effet négatif sur les pratiques de vaccination et sur l’efficacité des interventions mises en œuvre. 

 

Clause de non-responsabilité : le présent résumé a été rédigé par le personnel et les bénévoles de Evidence Aid afin de rendre le contenu du document original accessible aux décideurs qui cherchent les données disponibles sur la santé des réfugiés et demandeurs d’asile, mais qui n’ont peut-être pas le temps, initialement, de lire le rapport original dans son intégralité. Il ne se substitue pas aux avis médicaux des médecins, des autres travailleurs sanitaires, des associations professionnelles, des personnes qui élaborent les lignes directrices, des gouvernements nationaux et des organismes internationaux. Si les lecteurs de ce résumé estiment que les données qui y sont présentées sont pertinentes pour prendre leur décision, ils devraient se référer au contenu et aux détails de l’article original ainsi qu’aux conseils et lignes directrices offerts par d’autres sources d’expertise avant de prendre des décisions. Evidence Aid ne peut être tenue pour responsable de décisions prises au sujet des réfugiés et des demandeurs d’asile sur la seule base du présent résumé.

Share