Vaccins acellulaires de la coqueluche chez les enfants

Added November 13, 2019

Citation: Zhang  L., Prietsch  S.O.M., Axelsson  I., et al. Acellular vaccines for preventing whooping cough in children. Cochrane Database of Systematic Reviews 2014, Issue 9. Art. No.: CD001478. DOI: 10.1002/14651858.CD001478.pub6.

Les vaccins anticoquelucheux acellulaires multicomposants (≥ trois) sont plus efficaces que les vaccins à germes entiers de faible efficacité, mais ils peuvent s’avérer moins efficaces que les vaccins à germes entiers dont l’efficacité est plus élevée. Les vaccins acellulaires ont moins d’effets secondaires que les vaccins à germes entiers. 

Des vaccins anticoquelucheux acellulaires (aP), contenant des antigènes de Bordetella pertussis purifiés ou recombinants, ont été développés dans l’espoir d’être aussi efficaces mais moins réactogènes que les vaccins à germes entiers. La revue évalue l’efficacité et l’innocuité des vaccins anticoquelucheux acellulaires chez les enfants et les compare aux vaccins à germes entiers. Six essais de 46 283 participants portant sur l’efficacité et 52 essais de 136 541 participants portant sur l’innocuité des vaccins anticoquelucheux répondaient aux critères d’inclusion. L’efficacité des vaccins acellulaires multicomposants (≥ trois) variait de 84% à 85% pour la prévention de la coqueluche typique et de 71% à 78% pour la prévention des formes bénignes de coqueluche. En revanche, l’efficacité des vaccins à un et deux composants variaient entre 59% et 78% pour la prévention de la coqueluche typique et entre 41% à 58% contre les formes bénignes de coqueluche. La majorité des effets secondaires systémiques et locaux étaient nettement moins fréquents avec les vaccins acellulaires qu’avec les vaccins à germes entiers pour les premières doses ainsi que l’injection de rappel. Les implications de ces résultats en pratique clinique pourraient varier en fonction du niveau de revenu du pays. Des recherches supplémentaires sur les vaccins à germes entiers utilisés dans les pays à faible revenu sont nécessaires. 

 

Clause de non-responsabilité : le présent résumé a été rédigé par le personnel et les bénévoles de Evidence Aid afin de rendre le contenu du document original accessible aux décideurs qui cherchent les données disponibles sur la santé des réfugiés et demandeurs d’asile, mais qui n’ont peut-être pas le temps, initialement, de lire le rapport original dans son intégralité. Il ne se substitue pas aux avis médicaux des médecins, des autres travailleurs sanitaires, des associations professionnelles, des personnes qui élaborent les lignes directrices, des gouvernements nationaux et des organismes internationaux. Si les lecteurs de ce résumé estiment que les données qui y sont présentées sont pertinentes pour prendre leur décision, ils devraient se référer au contenu et aux détails de l’article original ainsi qu’aux conseils et lignes directrices offerts par d’autres sources d’expertise avant de prendre des décisions. Evidence Aid ne peut être tenue pour responsable de décisions prises au sujet des réfugiés et des demandeurs d’asile sur la seule base du présent résumé.

Share