Transport terrestre public et transmission de maladies infectieuses aéroportées

Added August 1, 2020

Citation: Mohr O, Askar M, Schink S, et al. Evidence for airborne infectious disease transmission in public ground transport–a literature review. Eurosurveillance. 2012 Aug 30;17(35):20255.

De quoi s’agit-il ? La pandémie de COVID-19 a suscité des inquiétudes quant à la transmission du virus via les moyens de transport et les hubs. Les recherches existantes sur la transmission des maladies infectieuses aéroportées dans les transports publics terrestres pourraient fournir des informations utiles aux décideurs.

Dans cette revue systématique, les auteurs ont recherché des études sur la transmission des maladies infectieuses aéroportées dans les transports publics terrestres, notamment pour en tirer des conclusions sur l’intérêt potentiel du traçage des contacts pour ce type de déplacement. Ils ont limité leurs recherches aux articles publiés en anglais et en allemand et ont réalisé la recherche en décembre 2010. Ils ont retenu 32 études, portant principalement sur la transmission de la tuberculose (TB).

Ce qui a été trouvé : le rassemblement des usagers dans les bus pourrait accroître la transmission de la tuberculose et du méningocoque.

Néanmoins, les effets de la promiscuité, de la durée d’exposition, de la proximité avec le patient zéro, de la ventilation et d’autres facteurs environnementaux sur le risque de transmission des maladies aéroportées dans les transports publics terrestres demeurent incertains.

Les auteurs ont donc conclu que compte tenu de la difficulté et de l’efficacité probablement limitée à tracer les contacts pour le transport terrestre, cette pratique ne serait justifiée que dans des circonstances exceptionnelles.

 

Clause de non-responsabilité: Le présent résumé a été rédigé par le personnel et les bénévoles de Evidence Aid afin de rendre le contenu du document original accessible aux décideurs qui cherchent les données disponibles sur le coronavirus (COVID-19), mais qui n’ont peut-être pas le temps, initialement, de lire le rapport original dans son intégralité. Il ne se substitue pas aux avis médicaux des médecins, des autres travailleurs sanitaires, des associations professionnelles, des personnes qui élaborent les lignes directrices, des gouvernements nationaux et des organismes internationaux. Si les lecteurs de ce résumé estiment que les données qui y sont présentées sont pertinentes pour prendre leur décision, ils devraient se référer au contenu et aux détails de l’article original ainsi qu’aux conseils et lignes directrices offerts par d’autres sources d’expertise avant de prendre des décisions. Evidence Aid ne peut être tenue pour responsable de décisions prises au sujet du virus corona (COVID-19) sur la seule base du présent résumé.

Share