Supervision managériale pour améliorer les soins de santé primaires dans les pays à faible et moyen revenu: les effets sont incertains

Added April 22, 2020

Citation: Bosch-Capblanch X, Liaqat S, Garner P. Managerial supervision to improve primary health care in low- and middle-income countries. Cochrane Database of Systematic Reviews 2011; (9): CD006413

De quoi s’agit-it? La pandémie de COVID-19 exerce une forte pression sur les systèmes de santé et les personnels de santé. Les personnels des soins de santé primaires (SSP) des pays à faible et moyen revenu (PFR-PRI) travaillent souvent seuls, sans soutien managérial, mais il est important de savoir si la supervision managériale des soins de santé peut contribuer à améliorer la qualité des services.

Dans cette revue systématique Cochrane, les auteurs ont cherché des essais randomisés, des séries chronologiques interrompues et des études contrôlées avant et après (CBS) dans des contextes de SSP dans les PFR-PRI sur l’impact des visites et des activités de supervision des niveaux supérieurs du système de santé. Les recherches n’ont pas été limitées par date, type ou langue de publication et ont été effectuées en mars 2011. 5 essais randomisés en grappes et 4 études ACB ont été identifiés. Les études ont été menées en Afrique, Asie et Amérique latine. Le SSP était situé en zone rurale dans cinq études et en zone urbaine et rurale dans quatre (dont une ne précisant pas le cadre du SSP).

Ce qui fonctionne: Aucune annotation.

Ce qui ne fonctionne pas: Aucune annotation.

Ce qui est incertain: Il n’est pas certain que la supervision managériale produise des avantages substantiels sur la qualité des soins de santé primaires dans les pays à faible et moyen revenu, et l’efficacité à long terme n’a pas été étudiée. Si une supervision est mise en œuvre, elle doit être accompagnée d’activités visant à évaluer ses effets sur les résultats et les coûts en matière de santé.

 

Clause de non-responsabilité: Le présent résumé a été rédigé par le personnel et les bénévoles de Evidence Aid afin de rendre le contenu du document original accessible aux décideurs qui cherchent les données disponibles sur le coronavirus (COVID-19), mais qui n’ont peut-être pas le temps, initialement, de lire le rapport original dans son intégralité. Il ne se substitue pas aux avis médicaux des médecins, des autres travailleurs sanitaires, des associations professionnelles, des personnes qui élaborent les lignes directrices, des gouvernements nationaux et des organismes internationaux. Si les lecteurs de ce résumé estiment que les données qui y sont présentées sont pertinentes pour prendre leur décision, ils devraient se référer au contenu et aux détails de l’article original ainsi qu’aux conseils et lignes directrices offerts par d’autres sources d’expertise avant de prendre des décisions. Evidence Aid ne peut être tenue pour responsable de décisions prises au sujet du virus corona (COVID-19) sur la seule base du présent résumé.

Share