Services des urgences : recours réduit des usagers fréquents

Added July 3, 2020

Citation: Soril LJ, Leggett LE, Lorenzetti DL, et al. Reducing frequent visits to the emergency department: a systematic review of interventions. PloS one. 2015;10(4): e0123660.

Qu’est-ce que c’est ? La pandémie de COVID-19 place une pression énorme sur les services de santé. La recherche existante sur les effets des interventions pour réduire le recours aux services des urgences peut fournir des informations utiles aux décisionnaires.

Dans cette revue systématique, les auteurs ont cherché des articles sur les effets et l’impact financier des interventions visant à réduire le recours au service des urgences chez les adultes qui ont fréquemment recours aux services des urgences. Ils ont restreint leurs recherches aux articles publiés en anglais et ont effectué ces dernières en janvier 2015. Ils ont inclus 4 études randomisées et 13 études de cohortes comparatives non-randomisées, qui venaient d’Australie et de Nouvelle-Zélande (3 études), du Canada (1), de l’Écosse (1), de la Suède (1), de Taïwan (1) et des États-Unis (9).

Ce qui fonctionne : La gestion de cas a permis de disposer de la base de données la plus rigoureuse et de faire des économies modérées, mais elle a conduit à des réductions variables du recours aux services des urgences chez les adultes qui y avaient fréquemment recours.

Ce qui ne fonctionne pas : Les programmes de soins individualisés et des interventions de partage d’information n’ont pas réduit de façon significative le nombre de recours au service des urgences chez les adultes qui y avaient fréquemment recours.

Ce qui est incertain : Le fait que les interventions les plus bénéfiques d’un point de vue clinique et les moins coûteuses dissuadent le recours fréquent aux services des urgences chez les adultes est incertain.

 

Clause de non-responsabilité: Le présent résumé a été rédigé par le personnel et les bénévoles de Evidence Aid afin de rendre le contenu du document original accessible aux décideurs qui cherchent les données disponibles sur le coronavirus (COVID-19), mais qui n’ont peut-être pas le temps, initialement, de lire le rapport original dans son intégralité. Il ne se substitue pas aux avis médicaux des médecins, des autres travailleurs sanitaires, des associations professionnelles, des personnes qui élaborent les lignes directrices, des gouvernements nationaux et des organismes internationaux. Si les lecteurs de ce résumé estiment que les données qui y sont présentées sont pertinentes pour prendre leur décision, ils devraient se référer au contenu et aux détails de l’article original ainsi qu’aux conseils et lignes directrices offerts par d’autres sources d’expertise avant de prendre des décisions. Evidence Aid ne peut être tenue pour responsable de décisions prises au sujet du virus corona (COVID-19) sur la seule base du présent résumé.

Share