Revue systématique de la littérature sur la persistance du virus et la transmission sexuelle de survivants du virus Ebola retrouvés: preuves et recommandations

Added July 4, 2019

Citation: Thorson A, Formenty P, Lofthouse C, Broutet N. Systematic review of the literature on viral persistence and sexual transmission from recovered Ebola survivors: evidence and recommendations. BMJ open. 2016 Jan 1;6(1):e008859.

Sommaire: L’utilisation de condoms en latex s’est avérée relativement efficace pour minimiser la transmission sexuelle de la maladie à virus Ebola (MVE), mais le risque subsiste pour ceux qui ont contracté la MVE ou qui sont en voie de guérison.

Il a été conclu que la transmission par voie sexuelle est un mode viable de transmission du virus Ebola, en particulier par le transfert du sperme, le virus ayant été trouvé en plus grande quantité dans le sperme que dans la sécrétion vaginale.. La transmission sexuelle de la MVE n’a jamais été entièrement comprise, car la transmission lors de rapports sexuels avec des patients convalescents ou des patients complètement guéris était significative. Cette étude avait pour objectif de trouver des preuves concluantes pour déterminer à quel moment il est sans danger pour une personne qui se rétablit de la MVE d’avoir des rapports sexuels sans transmettre la maladie à autrui et de déterminer l’efficacité des préservatifs en latex pour réduire le risque de transmission.

Lorsque l’on compare la persistance de la MVE dans le sperme et les sécrétions vaginales, la MVE était présente dans le sperme pendant une période beaucoup plus longue après l’apparition du symptôme. Par conséquent, l’Organisation mondiale de la santé a publié des directives pour assurer des rapports sexuels sans risque parmi les personnes atteintes de la MVE. Aucune étude n’a encore été trouvée sur l’utilisation des préservatifs en latex par rapport à la MVE, mais compte tenu des autres virus transmis par les fluides corporels comme le VIH, il a été conclu que l’utilisation de ces types de préservatifs réduira la propagation de la MVE.

 

Clause de non-responsabilité : le présent résumé a été rédigé par le personnel et les bénévoles de Evidence Aid afin de rendre le contenu du document original accessible aux décideurs qui cherchent les données disponibles sur Ebola, mais qui n’ont peut-être pas le temps, initialement, de lire le rapport original dans son intégralité. Il ne se substitue pas aux avis médicaux des médecins, des autres travailleurs sanitaires, des associations professionnelles, des personnes qui élaborent les lignes directrices, des gouvernements nationaux et des organismes internationaux. Si les lecteurs de ce résumé estiment que les données qui y sont présentées sont pertinentes pour prendre leur décision, ils devraient se référer au contenu et aux détails de l’article original ainsi qu’aux conseils et lignes directrices offerts par d’autres sources d’expertise avant de prendre des décisions. Evidence Aid ne peut être tenue pour responsable de décisions prises au sujet d’Ebola sur la seule base du présent résumé.

Share