Règles de prédiction clinique en soins primaires

Added April 30, 2020

Citation: Wallace E, Uijen MJ, Clyne B, Zarabzadeh A, Keogh C, Galvin R, Smith SM, Fahey T. Impact analysis studies of clinical prediction rules relevant to primary care: a systematic review. BMJ Open 2016; 6(3): e009957

Qu’est-ce que c’est ? La pandémie de COVID-19 impose des exigences supplémentaires aux médecins. Les règles de prédiction clinique (RPC) visent à normaliser les approches des cliniciens en matière de diagnostic, de gestion et d’évaluation pronostique et les recherches existantes à leur sujet pourraient fournir des informations pour aider à répondre à ces exigences.

Dans cette revue systématique, les auteurs ont recherché des études d’efficacité comparative de l’utilisation des RPC en soins primaires. Ils ont limité leur recherche aux articles publiés dans 30 revues présélectionnées de 1980 à 2013, sans aucune restriction sur la langue de publication. Ils comprenaient quatre essais randomisés en grappes, huit essais randomisés individuellement, un ECR pilote, trois études contrôlées avant-après et deux études de séries chronologiques interrompues ; dans une variété de conditions.

Ce qui a été trouvé : Dans l’ensemble, 10 des 18 études incluses ont rapporté une amélioration du résultat principal avec la mise en œuvre de la RPC par rapport aux soins habituels.

Pour les patients présentant des blessures musculo-squelettiques à la cheville, au genou et au cou, 5 des 6 études ont révélé que l’utilisation des RPC modifiait le comportement ciblé du médecin dans la commande d’imagerie par rapport aux soins habituels.

Parmi les 4 études des scores de risque cardiovasculaire, 3 n’ont rapporté aucun impact sur les réalisations du comportement des médecins (tels que la prescription et l’orientation) ou les résultats des patients (tels que la réduction des taux de lipides sériques) par rapport aux soins habituels.

Deux études ont examiné la RPC dans la prise de décision pour les patients présentant des douleurs thoraciques et les deux ont trouvé une réduction des admissions inappropriées par rapport aux soins habituels.

Deux des cinq études respiratoires ont montré que la RPC était efficace pour réduire la prescription d’antibiotiques pour le mal de gorge par rapport aux soins habituels.

Ce qui est incertain : Les effets de la combinaison de l’utilisation de la RPC avec d’autres aides à la décision ou dans des protocoles plus larges sont incertains.

 

Clause de non-responsabilité : Le présent résumé a été rédigé par le personnel et les bénévoles de Evidence Aid afin de rendre le contenu du document original accessible aux décideurs qui cherchent les données disponibles sur le coronavirus (COVID-19), mais qui n’ont peut-être pas le temps, initialement, de lire le rapport original dans son intégralité. Il ne se substitue pas aux avis médicaux des médecins, des autres travailleurs sanitaires, des associations professionnelles, des personnes qui élaborent les lignes directrices, des gouvernements nationaux et des organismes internationaux. Si les lecteurs de ce résumé estiment que les données qui y sont présentées sont pertinentes pour prendre leur décision, ils devraient se référer au contenu et aux détails de l’article original ainsi qu’aux conseils et lignes directrices offerts par d’autres sources d’expertise avant de prendre des décisions. Evidence Aid ne peut être tenue pour responsable de décisions prises au sujet du virus corona (COVID-19) sur la seule base du présent résumé.

Share