Prévention et contrôle des maladies transmissibles dans les centres de rétention pour migrants

Added April 23, 2020

Citation: Riccardo F, Suk JE, Espinosa L, et al. Key dimensions for the prevention and control of communicable diseases in institutional settings: a scoping review to guide the development of a tool to strengthen preparedness at migrant holding centres in the EU/EEA. International Journal of Environmental Research and Public Health 2018; 15(6): 1120

De quoi s’agit-il ? La pandémie de COVID-19 est particulièrement préoccupante pour les personnes vivant dans des espaces surpeuplés. Les centres de détention pour migrants doivent surmonter de nombreux défis dans la prévention et le contrôle des maladies transmissibles. Par exemple, dans l’Union européenne/l’Espace économique européen (UE/EEE), les sans-papiers et les demandeurs d’asile sont souvent placés dans des hébergements temporaires ou des centres de détention, où l’on procède à des évaluations médicales initiales et des dépistages.

Dans cet examen de la portée, les auteurs ont recherché des études 1) pour cerner les défis à relever dans le cadre de la prévention et du contrôle des maladies transmissibles dans les centres de migrants et les milieux institutionnels similaires, ainsi que 2) pour décrire les approches appropriées afin d’évaluer les forces et les faiblesses de la lutte contre les maladies transmissibles dans les centres de migrants. Ils ont effectué, en décembre 2015, leur recherche qu’ils ont limitée aux articles publiés en anglais, en français et en italien entre 2000 et 2015. Ils ont examiné en tout 43 articles de revues et 54 rapports de la littérature grise.

Ce qui a été constaté : les voies de transmission fréquentes dans les centres de migrants comprennent les transmissions interhumaines, ainsi que les infections d’origine hydrique et alimentaire et celles de la peau.

Les interventions essentielles pour la prévention et le contrôle des maladies transmissibles portent, entre autres, sur les conditions de vie, notamment la réduction de la surpopulation ; l’efficacité de la coordination entre les différentes parties prenantes ; l’information en matière de santé, en particulier celle concernant la détection et le signalement précoces ; ainsi que sur les ressources humaines, l’infrastructure physique et le financement de la santé.

Les données et l’expérience des établissements correctionnels peuvent être pertinentes pour éclairer les priorités et les politiques dans les centres de migrants en raison de leurs similitudes.

Ce qui est incertain : en règle générale, peu de recherches se sont penchées spécifiquement sur les défis et les besoins liés à la gestion des maladies transmissibles dans les centres de migrants de l’UE/EEE. Or, il n’existe pas de norme ou de référence commune pour les centres de migrants de l’UE/EEE sur la prévention et le contrôle des maladies transmissibles.

 

Clause de non-responsabilité: Le présent résumé a été rédigé par le personnel et les bénévoles de Evidence Aid afin de rendre le contenu du document original accessible aux décideurs qui cherchent les données disponibles sur le coronavirus (COVID-19), mais qui n’ont peut-être pas le temps, initialement, de lire le rapport original dans son intégralité. Il ne se substitue pas aux avis médicaux des médecins, des autres travailleurs sanitaires, des associations professionnelles, des personnes qui élaborent les lignes directrices, des gouvernements nationaux et des organismes internationaux. Si les lecteurs de ce résumé estiment que les données qui y sont présentées sont pertinentes pour prendre leur décision, ils devraient se référer au contenu et aux détails de l’article original ainsi qu’aux conseils et lignes directrices offerts par d’autres sources d’expertise avant de prendre des décisions. Evidence Aid ne peut être tenue pour responsable de décisions prises au sujet du virus corona (COVID-19) sur la seule base du présent résumé.

Share