Prévalence de troubles mentaux graves chez 7000 réfugiés réinstallés dans des pays occidentaux

Added April 24, 2018

Citation: Fazel M, Wheeler J, Danesh J. Prevalence of serious mental disorder in 7000 refugees resettled in western countries: A systematic review. Lancet 2005;365(9467):1309-14.

Les réfugiés réinstallés dans des pays occidentaux peuvent avoir des taux plus élevés de prévalence de troubles mentaux graves que les populations non réfugiées, même si des mesures psychiatriques valides et des populations étudiées homogènes sont nécessaires pour mieux estimer les chiffres de prévalence.

Les réfugiés réinstallés possèdent de nombreux facteurs de risque de troubles mentaux graves mais les taux de prévalence de troubles chez les populations réfugiées sont actuellement inconnus. Les sondages psychiatriques ont été revus afin de fournir les diagnostics actuels de stress post-traumatique, trouble dépressif majeur, maladie psychotique et  trouble d’anxiété généralisée dans les populations réfugiées. Cette méta-analyse de 20 études admissibles suggère qu’environ 10 % des réfugiés dans les pays occidentaux souffrent de trouble de stress post-traumatique, 5 % souffrent de dépression majeure, et 4 % ont un trouble d’anxiété généralisée. Cependant, les limites de ces chiffres incluent la difficulté d’évaluer avec précision les troubles psychiatriques et le manque de validité des mesures psychiatriques pour les réfugiés. En outre, les études incluses étaient fortement hétérogènes puisqu’elles ont été obtenues au cours de plusieurs décennies de recherche dans différents pays d’accueil.

 

Clause de non-responsabilité : le présent résumé a été rédigé par le personnel et les bénévoles de Evidence Aid afin de rendre le contenu du document original accessible aux décideurs qui cherchent les données disponibles sur la santé des réfugiés et demandeurs d’asile, mais qui n’ont peut-être pas le temps, initialement, de lire le rapport original dans son intégralité. Il ne se substitue pas aux avis médicaux des médecins, des autres travailleurs sanitaires, des associations professionnelles, des personnes qui élaborent les lignes directrices, des gouvernements nationaux et des organismes internationaux. Si les lecteurs de ce résumé estiment que les données qui y sont présentées sont pertinentes pour prendre leur décision, ils devraient se référer au contenu et aux détails de l’article original ainsi qu’aux conseils et lignes directrices offerts par d’autres sources d’expertise avant de prendre des décisions. Evidence Aid ne peut être tenue pour responsable de décisions prises au sujet des réfugiés et des demandeurs d’asile sur la seule base du présent résumé.

Share