Mesures visant à contenir la transmission de la grippe pandémique

Added April 22, 2020

Citation: Saunders-Hastings P, Reisman J, Krewski D. Assessing the state of knowledge regarding the effectiveness of interventions to contain pandemic influenza transmission: a systematic review and narrative synthesis. PLOS One 2016; 11(12): e0168262

De quoi s’agit-it? Plusieurs mesures sont susceptibles d’être appliquées pour limiter l’impact de la pandémie de COVID-19. Les données sur les mesures prises pour réduire la transmission et l’infection de la grippe pandémique peuvent aider à élaborer des stratégies de gestion du COVID-19.

Dans cette vue d’ensemble systématique et ces synthèses narratives, les auteurs ont cherché des revues systématiques et des méta-analyses existantes examinant les effets des interventions pharmaceutiques et non pharmaceutiques pour contenir la transmission de la grippe pandémique. Les recherches n’ont pas été limitées par date ou par langue de publication et ont été effectuées en juillet 2016. Les 17 études retenues ont permis d’identifier les conclusions les plus pertinentes pour le COVID-19, cf ci-dessous.

Ce qui fonctionne: Le port d’un masque facial associé à l’hygiène des mains réduit l’infection, par rapport à l’hygiène des mains seule pendant une pandémie de grippe.

Fermeture des écoles réduction des contacts avec les personnes infectées lors d’une pandémie de grippe.

La prophylaxie antivirale et le traitement antiviral reçus dans les 48 heures suivant l’apparition des symptômes présentent certains avantages par rapport à l’absence de traitement, lors d’une pandémie de grippe.

Ce qui ne fonctionne pas: La corticothérapie n’a montré aucun avantage lorsqu’elle était utilisée pour traiter des lésions pulmonaires aiguës et a considérablement augmenté les infections nosocomiales et la mortalité pendant une pandémie de grippe.

Ce qui est incertain: Les effets de nombreuses actions non pharmacologiques (y compris les mesures de contrôle aux frontières) sont incertains lors d’une pandémie de grippe, en raison d’un manque de preuves fiables.

Les preuves sont insuffisantes pour déterminer les effets de l’oxygénation par membrane extracorporelle sur l’insuffisance respiratoire associée à la grippe pendant une pandémie de grippe.

 

Clause de non-responsabilité: Le présent résumé a été rédigé par le personnel et les bénévoles de Evidence Aid afin de rendre le contenu du document original accessible aux décideurs qui cherchent les données disponibles sur le coronavirus (COVID-19), mais qui n’ont peut-être pas le temps, initialement, de lire le rapport original dans son intégralité. Il ne se substitue pas aux avis médicaux des médecins, des autres travailleurs sanitaires, des associations professionnelles, des personnes qui élaborent les lignes directrices, des gouvernements nationaux et des organismes internationaux. Si les lecteurs de ce résumé estiment que les données qui y sont présentées sont pertinentes pour prendre leur décision, ils devraient se référer au contenu et aux détails de l’article original ainsi qu’aux conseils et lignes directrices offerts par d’autres sources d’expertise avant de prendre des décisions. Evidence Aid ne peut être tenue pour responsable de décisions prises au sujet du virus corona (COVID-19) sur la seule base du présent résumé.

Share