L’immunonutrition avec des acides gras oméga-3 et des antioxydants chez les adultes souffrant d’un syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA)

Added March 29, 2020

Citation: Dushianthan A, Cusack R, Burgess VA, et al. Immunonutrition for acute respiratory distress syndrome (ARDS) in adults. Cochrane Database of Systematic Reviews 2019; (1): CD012041.

De quoi s’agit-il ? Certains patients atteints de la maladie à COVID-19 développeront un syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA) et devront être placés sous ventilation mécanique. Le SDRA est un processus inflammatoire systémique critique associé à une morbi-mortalité importante. L’immunonutrition, ajoutée à la formule d’aliment administrée ou sous forme de compléments nutritionnels, pourrait être utilisée dans le cadre du traitement de ce syndrome.

Dans cette revue systématique Cochrane, les auteurs ont recherché les essais randomisés portant sur les effets de l’immunonutrition chez les adultes atteints d’un SDRA sous ventilation mécanique. Ils ont effectué leurs recherches en avril 2018 sans les restreindre en fonction de la langue de publication. Ils ont pu identifier 10 essais (1015 participants). Les acides gras oméga‐3 et les antioxydants sont toutefois le seul type d’immunonutrition étudiée dans ces essais.

Ce qui fonctionne : aucune conclusion.

Ce qui ne fonctionne pas : l’administration d’acides gras oméga‐3 ou d’antioxydants chez les adultes atteints d’un SDRA n’entraîne aucune augmentation des chances de survie.

Incertitudes : il n’est pas certain que l’ajout d’acides gras oméga-3 ou d’antioxydants dans l’apport nutritionnel des patients souffrant d’un SDRA réduise la durée de leur séjour aux soins intensifs ou la durée de ventilation mécanique, améliore l’oxygénation ou favorise les effets indésirables.

Share