Les secouristes ont une prévalence du SSPT plus élevée que la population générale

Added June 10, 2020

Citation: Berger W, Coutinho ES, Figueira I, et al. Rescuers at risk: a systematic review and meta-regression analysis of the worldwide current prevalence and correlates of PTSD in rescue workers. Social psychiatry and psychiatric epidemiology. 2012 Jun 1;47(6):1001-11.

Qu’est-ce que c’est ? La pandémie de COVID-19 met à rude épreuve les services de santé. Les recherches existantes sur le syndrome de stress post-traumatique (SSPT) chez les secouristes peuvent fournir des informations utiles aux décideurs.

Dans cette revue systématique, les auteurs ont recherché des études qui faisaient état de la prévalence du SSPT chez les secouristes, y compris les urgences hospitalières et le personnel ambulancier. Ils n’ont pas limité leurs recherches par date, type ou langue de publication et ont effectué la recherche en septembre 2008. Elles comprenaient 28 articles (total : 20 424 sauveteurs) de 14 pays.

Ce qui a été trouvé : Les secouristes ont une prévalence plus élevée (10 %) de SSPT que celle de la population générale.

Le personnel ambulancier et les sauveteurs d’Asie peuvent être plus sensibles au SSPT.

 

Clause de non-responsabilité : Le présent résumé a été rédigé par le personnel et les bénévoles de Evidence Aid afin de rendre le contenu du document original accessible aux décideurs qui cherchent les données disponibles sur le coronavirus (COVID-19), mais qui n’ont peut-être pas le temps, initialement, de lire le rapport original dans son intégralité. Il ne se substitue pas aux avis médicaux des médecins, des autres travailleurs sanitaires, des associations professionnelles, des personnes qui élaborent les lignes directrices, des gouvernements nationaux et des organismes internationaux. Si les lecteurs de ce résumé estiment que les données qui y sont présentées sont pertinentes pour prendre leur décision, ils devraient se référer au contenu et aux détails de l’article original ainsi qu’aux conseils et lignes directrices offerts par d’autres sources d’expertise avant de prendre des décisions. Evidence Aid ne peut être tenue pour responsable de décisions prises au sujet du virus corona (COVID-19) sur la seule base du présent résumé.

Share