Les protocoles de sevrage diminuent la durée de la ventilation mécanique chez les adultes gravement malades

Added March 25, 2020

Citation: Blackwood B, Burns KEA, Cardwell CR, et al. Protocolized versus non-protocolized weaning for reducing the duration of mechanical ventilation in critically ill adult patients. Cochrane Database of Systematic Reviews 2014; (11): CD006904.

De quoi s’agit-il ? Des patients atteints du COVID-19 tomberont gravement malades et auront besoin d’aide pour respirer. Cette aide peut être apportée par la ventilation mécanique (VM) dans une unité de soins intensifs (USI). Les cliniciens utilisent des méthodes variées pour sevrer les patients de la ventilation mécanique en cas de guérison, notamment des protocoles de sevrage conventionnels.

Dans cette revue systématique Cochrane, les auteurs ont analysé des essais randomisés et quasi-randomisés portant sur les effets des protocoles de sevrage dans la réduction du temps passé en VM par les patients gravement malades. Ils n’ont pas fait de sélection sur la langue de publication et ont mené leurs recherches en janvier 2014. Ils ont identifié 13 études dans lesquelles les cliniciens ont utilisé des protocoles de sevrage pour les guider dans la réduction de la VM, et 4 études dans lesquelles la VM a été réduite automatiquement par des ordinateurs programmés à suivre un protocole.

Ce qui fonctionne : Utiliser des protocoles de sevrage réduit le temps total moyen passé sous VM, la durée du sevrage et du séjour en USI, sans provoquer d’autres dommages.

Ce qui ne fonctionne pas: Les protocoles ne se sont pas avérés bénéfiques chez les patients en neurochirurgie.

Ce qui est incertain: Une grande variété de protocoles de sevrage ont été étudiés. On ne sait pas avec certitude quels protocoles fonctionnent le mieux pour quels patients.

Share