Les patients asthmatiques stables présentent un risque plus élevé d’exacerbation s’ils arrêtent leurs corticostéroïdes inhalés à faible dose plutôt que s’ils les poursuivent.

Added April 17, 2020

Citation: Rank MA, Hagan JB, Park MA, et al. The risk of asthma exacerbation after stopping low-dose inhaled corticosteroids: A systematic review and meta-analysis of randomized controlled trials. Journal of Allergy and Clinical Immunology 2013; 131(3): 724–9

Qu’est-ce que c’est ? Pour les personnes souffrant de certains problèmes de santé, tels que l’asthme, il est nécessaire d’équilibrer les avantages et les inconvénients potentiels de la poursuite des thérapies existantes si elles présentent un risque accru de développer des complications liées au COVID-19. Par conséquent, chez les personnes dont l’asthme est contrôlé par les corticostéroïdes inhalés, il est important de savoir si l’arrêt de ceux-ci pourrait entraîner des complications de l’asthme.

Dans cette revue systématique, les auteurs ont recherché des essais randomisés évaluant les exacerbations de l’asthme chez les patients qui ont arrêté leurs corticostéroïdes inhalés à faible dose par rapport à ceux qui les ont poursuivi. Ils n’ont pas restreint par type ou langue de publication et ont effectué leur recherche en janvier 2012. Ils ont intégré 7 études (1040 participants).

Ce qui fonctionne : Les patients souffrant d’asthme bien contrôlé qui arrêtent l’utilisation régulière de corticostéroïdes inhalés à faible dose présentent un risque accru d’exacerbation de l’asthme au cours des six mois qui suivent, par rapport à ceux qui continuent à les prendre.

Ce qui ne fonctionne pas :  Aucune observation.

Ce qui est incertain : Il n’est pas certain que les résultats soient différents pour les patients plus âgés et plus jeunes ou pour les patients dont la durée de traitement stable contre l’asthme est plus longue.

La revue ne contient aucune information concernant les effets sur les complications du COVID-19 si les patients asthmatiques stables arrêtent ou poursuivent leurs corticostéroïdes inhalés.

 

Clause de non-responsabilité : Le présent résumé a été rédigé par le personnel et les bénévoles de Evidence Aid afin de rendre le contenu du document original accessible aux décideurs qui cherchent les données disponibles sur le coronavirus (COVID-19), mais qui n’ont peut-être pas le temps, initialement, de lire le rapport original dans son intégralité. Il ne se substitue pas aux avis médicaux des médecins, des autres travailleurs sanitaires, des associations professionnelles, des personnes qui élaborent les lignes directrices, des gouvernements nationaux et des organismes internationaux. Si les lecteurs de ce résumé estiment que les données qui y sont présentées sont pertinentes pour prendre leur décision, ils devraient se référer au contenu et aux détails de l’article original ainsi qu’aux conseils et lignes directrices offerts par d’autres sources d’expertise avant de prendre des décisions. Evidence Aid ne peut être tenue pour responsable de décisions prises au sujet du virus corona (COVID-19) sur la seule base du présent résumé.

Share