Les colloïdes et les cristalloïdes peuvent avoir des effets semblables sur la mortalité quand ils sont utilisés pour la substitution de liquide chez les patients gravement malades

Added March 27, 2020

Citation: Lewis SR, Pritchard MW, Evans DJW, et al. Colloids versus crystalloids for fluid resuscitation in critically ill people. Cochrane Database of Systematic Reviews 2018; (8): CD000567.

De quoi s’agit-il ? Certains patients atteints de COVID-19 deviendront gravement malades et pourraient avoir besoin de fluides supplémentaires pour prévenir l’insuffisance rénale. Les options de remplacement des fluides comprennent les colloïdes ou les cristalloïdes. Les colloïdes sont peu coûteux et faciles à utiliser, mais peuvent augmenter l’œdème. Les cristalloïdes coûtent cher, permettent une expansion volumique plus rapide, mais peuvent provoquer des réactions allergiques, des troubles de la coagulation sanguine et une insuffisance rénale.

Dans cette revue systématique de Cochrane, les auteurs ont recherché des essais randomisés et quasi-randomisés, qui comparaient les solutions colloïdes (amidons, dextrans, albumine ou Plasma Frais Congelé (PFC)) avec des solutions cristalloïdes (isotoniques ou hypertoniques) chez les patients gravement malades en raison d’un traumatisme, de brûlures ou d’une septicémie, et nécessitant un remplacement du volume de liquide. Ils n’ont pas restreint la date, ni le type, ni la langue de publication, et ont effectué leurs recherches en février 2018. Ils ont identifié 65 essais randomisés et 4 essais quasi-randomisés (environ 30 000 participants). Les essais ont évalué les solutions d’amidon, d’dextranes, de gélatines et d’albumine ou de PFC.

Ce qui fonctionne : Rien n’a été signalé.

Ce qui ne fonctionne pas : Les différentes formes de colloïdes (les amidons, les dextrans, l’albumine ou PFC), ou de gélatines, font probablement peu ou pas de différence en termes de mortalité par rapport aux cristalloïdes chez les patients gravement malades. Cependant, les amidons augmenteraient légèrement le besoin de transfusion sanguine et de thérapie de remplacement rénal.

Ce qui est incertain : Il n’est pas certain que l’utilisation de dextrans, d’albumine, de PFC ou de cristalloïdes affecte le besoin de transfusion sanguine. On ignore également si les effets indésirables sont plus fréquents avec les colloïdes ou avec les cristalloïdes.

Share