Les campagnes de sensibilisation pour réduire ou éliminer la violence et promouvoir le bien-être physique et psychosocial des femmes victimes de violences conjugales

Added April 29, 2020

Citation: Rivas C, Ramsay J, Sadowski L, et al. Advocacy interventions to reduce or eliminate violence and promote the physical and psychosocial well‐being of women who experience intimate partner abuse: a systematic review. Campbell Systematic Reviews 2016; 2

De quoi s’agit-il ? On assiste à une augmentation des cas de violence familiale pendant la pandémie de Covid-19. Des informations sur les campagnes de sensibilisation au bien-être des femmes victimes de violences conjugales sont nécessaires.

Dans la revue systématique Campbell, les auteurs ont recherché des essais randomisés ou quasi randomisés analysant les effets des campagnes de sensibilisation sur les violences conjugales et le bien-être des femmes, parmi une population féminine de 15 ans et plus. Ils n’ont pas restreint leur recherche, effectuée en avril 2015, à la langue de publication. Ils ont sélectionné 11 essais randomisés et 2 quasi randomisés (total : 2141 participants).

Faits probants : les campagnes de sensibilisation courtes peuvent réduire la dépression et améliorer la qualité de vie des femmes victimes de violences conjugales.

Des campagnes de sensibilisation plus intensives peuvent réduire les violences physiques chez les femmes victimes de violences conjugales.

Fait non probant : les campagnes de sensibilisation courtes ne sont pas efficaces pour réduire les violences physiques et sexuelles chez les femmes victimes de violences conjugales.

Incertitudes : les effets de ces campagnes en période de distanciation sociale ne sont pas avérés.

Les effets des campagnes de sensibilisation intensives effectuées à distance ne sont pas avérés.

 

Clause de non-responsabilité: Le présent résumé a été rédigé par le personnel et les bénévoles de Evidence Aid afin de rendre le contenu du document original accessible aux décideurs qui cherchent les données disponibles sur le coronavirus (COVID-19), mais qui n’ont peut-être pas le temps, initialement, de lire le rapport original dans son intégralité. Il ne se substitue pas aux avis médicaux des médecins, des autres travailleurs sanitaires, des associations professionnelles, des personnes qui élaborent les lignes directrices, des gouvernements nationaux et des organismes internationaux. Si les lecteurs de ce résumé estiment que les données qui y sont présentées sont pertinentes pour prendre leur décision, ils devraient se référer au contenu et aux détails de l’article original ainsi qu’aux conseils et lignes directrices offerts par d’autres sources d’expertise avant de prendre des décisions. Evidence Aid ne peut être tenue pour responsable de décisions prises au sujet du virus corona (COVID-19) sur la seule base du présent résumé.

Share