L’auto-administration de médicaments provoquant l’avortement est probablement aussi efficace que l’administration par un professionnel médical

Added July 16, 2020

Citation: Gambir K, Kim C, Necastro KA, et al. Self‐administered versus provider‐administered medical abortion. Cochrane Database of Systematic Reviews 2020 (3).CD013181.

Quel est le contenu ? La pandémie de COVID-19 met à rude épreuve les services de santé, les travailleurs et les patients. Certaines femmes peuvent ne pas être en mesure d’accéder aux services appropriés et peuvent donc choisir de s’auto-administrer un avortement médicamenteux.

Dans cette revue Cochrane, les auteurs ont recherché des essais aléatoires contrôlés et des études de cohorte prospectives sur l’avortement auto-administré chez les patientes. Ils n’ont pas restreint leurs recherches à une langue ou date de publication et ont effectué la recherche en juillet 2019. Ils ont inclus 18 études (total : 11043 femmes) y compris des études de cohorte prospectives (16) et des essais aléatoires contrôlés (2) de l’Afrique (3 études), Asie de l’Est (4), Europe (4) et Asie du Sud-Est (7). Ils ont également identifié 10 autres études en cours.

Ce qui fonctionne : L’utilisation de misoprostol auto-administré est très efficace pour interrompre la grossesse et offre probablement une efficacité comparable à l’avortement administré par un professionnel médical.

La plupart des utilisatrices d’avortements auto-administrés sont satisfaites de la procédure.

Ce qui ne fonctionne pas : Rien de noté.

Ce qui est incertain : Les données probantes sur les résultats importants en matière de sécurité restent incertaines en raison d’un mauvaix compte rendu dans les essais.

 

Clause de non-responsabilité: Le présent résumé a été rédigé par le personnel et les bénévoles de Evidence Aid afin de rendre le contenu du document original accessible aux décideurs qui cherchent les données disponibles sur le coronavirus (COVID-19), mais qui n’ont peut-être pas le temps, initialement, de lire le rapport original dans son intégralité. Il ne se substitue pas aux avis médicaux des médecins, des autres travailleurs sanitaires, des associations professionnelles, des personnes qui élaborent les lignes directrices, des gouvernements nationaux et des organismes internationaux. Si les lecteurs de ce résumé estiment que les données qui y sont présentées sont pertinentes pour prendre leur décision, ils devraient se référer au contenu et aux détails de l’article original ainsi qu’aux conseils et lignes directrices offerts par d’autres sources d’expertise avant de prendre des décisions. Evidence Aid ne peut être tenue pour responsable de décisions prises au sujet du virus corona (COVID-19) sur la seule base du présent résumé.

Share