La ventilation mécanique avec un volume respiratoire inférieur réduit la mortalité de 28 jours chez les adultes atteints du syndrome de détresse respiratoire aiguë ou d’une lésion pulmonaire aiguë

Added March 28, 2020

Citation: Petrucci N, De Feo C. Lung protective ventilation strategy for the acute respiratory distress syndrome. Cochrane Database of Systematic Reviews 2013; (2): CD003844

Qu’est-ce que c’est ? Certains patients atteints du COVID-19 développeront un syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA) ou une lésion pulmonaire aiguë (LPA), ils auront besoin d’aide pour respirer. Cela peut être assuré par une ventilation mécanique (VM) dans une unité de soins intensifs (USI). Cependant, des complications telles que des lésions pulmonaires induites par ventilateur peuvent survenir avec la VM. Les stratégies de ventilation protectrice des poumons impliquant des formes plus légères de VM sont largement utilisées pour prévenir ce phénomène.

Dans cette revue systématique de Cochrane, les auteurs ont recherché des essais randomisés sur les effets de ventilation avec un volume respiratoire inférieur chez les adultes ayant un SRDA ou une LPA qui reçoivent le VM. Les recherches ont été effectuées sans limitation de langue de publication et ce en septembre 2012. Six essais randomisés (1 297 participants) ont été identifiés.

Ce qui fonctionne :  Utiliser une ventilation mécanique avec un volume respiratoire plus faible réduit la mortalité de 28 jours chez les patients adultes en USI.

Ce qui ne fonctionne pas : Rien à signaler.

Ce qui est incertain : Les effets des différentes stratégies de ventilation protectrice des poumons sur la mortalité à long terme sont incertains.

Share