La réponse du secteur de la santé à la pandémie de grippe de 2009 en Nouvelle-Zélande

Added April 26, 2020

Citation: Wilson N, Summers J, Baker M. The 2009 influenza pandemic: a review of the strengths and weaknesses of the health sector response in New Zealand. New Zealand Medical Journal 2012; 125: 54-6

De quoi s’agit-il ? Comprendre les leçons tirées des pandémies précédentes (comme la pandémie de grippe H1N1 en 2009) pourrait aider la gestion de la pandémie de COVID-19.

Dans cette revue systématique, les auteurs ont cherché des articles de recherche et des informations sur les sites Web des agences gouvernementales qui ont été publiés entre le 1er avril 2009 et le 20 mai 2012 et ont rendu compte de la réponse du secteur de la santé de la Nouvelle-Zélande à la pandémie de grippe (H1N1) de 2009. Ils comprenaient 38 documents, qui faisaient état de l’impact de la pandémie en Nouvelle-Zélande, où 1122 personnes ont été hospitalisées avec une grippe pandémique comme diagnostic principal, 102 ont été traitées dans une unité de soins intensifs et on estime à 49 le nombre de décès imputables à la pandémie.

Ce qui a été constaté : Les points forts identifiés sont que le secteur de la santé en Nouvelle-Zélande a investi des efforts considérables dans les mesures initiales de confinement avec l’identification des cas, leur isolement, le traçage des contacts des personnes contaminées et l’approvisionnement d’antiviraux.

Bien que l’impact des informations et des messages de santé publique communiqués à l’époque ne soit pas clair, une réduction des consultations en soins primaires pour d’autres maladies a été observée pendant la pandémie.
Les pratiques d’hygiène des mains se sont améliorées, même si l’hygiène respiratoire observée pendant la pandémie était assez mauvaise.

Certaines lacunes probables ont été identifiées, notamment un manque relatif d’analyses détaillées de l’épidémiologie et de la réponse du secteur de la santé, d’études analytiques sophistiquées pour identifier les facteurs de risque et d’évaluation des messages de santé publique transmis par les campagnes et les communiqués de presse des autorités de santé.

 

Clause de non-responsabilité: Le présent résumé a été rédigé par le personnel et les bénévoles de Evidence Aid afin de rendre le contenu du document original accessible aux décideurs qui cherchent les données disponibles sur le coronavirus (COVID-19), mais qui n’ont peut-être pas le temps, initialement, de lire le rapport original dans son intégralité. Il ne se substitue pas aux avis médicaux des médecins, des autres travailleurs sanitaires, des associations professionnelles, des personnes qui élaborent les lignes directrices, des gouvernements nationaux et des organismes internationaux. Si les lecteurs de ce résumé estiment que les données qui y sont présentées sont pertinentes pour prendre leur décision, ils devraient se référer au contenu et aux détails de l’article original ainsi qu’aux conseils et lignes directrices offerts par d’autres sources d’expertise avant de prendre des décisions. Evidence Aid ne peut être tenue pour responsable de décisions prises au sujet du virus corona (COVID-19) sur la seule base du présent résumé.

Share