Interventions pour améliorer l’auto-suffisance économique et le bien être des réfugiés ré-installés

Added April 24, 2018

 

Citation: Ott E., Montgomery P. Interventions to improve the economic self-sufficiency and well-being of resettled refugees: A systematic review. Campbell Collaboration Library 2015-01-02 Volume 11, number 4.

L’examen n’a pas permis de tirer des conclusions quant à l’efficacité des programmes conçus pour améliorer l’autosuffisance économique et le bien-être des réfugiés réinstallés. Aucune étude n’a satisfait aux critères d’inclusion de l’examen, ce qui souligne le manque de preuves disponibles.

En 2012, vingt-six pays offraient des programmes visant à améliorer l’autosuffisance économique et le bien-être des réfugiés réinstallés. Ces programmes peuvent inclure la formation à l’emploi, l’éducation et des services de santé mentale. Les auteurs de cette étude visaient à évaluer l’efficacité de ces interventions pour améliorer l’autosuffisance économique et le bien-être des populations de réfugiés. Les résultats principaux identifiés incluaient le taux de participation à la force de travail des participants, leur taux d’emploi, l’utilisation des avances en espèces, leur revenu, leur maintien dans l’emploi et leur qualité de vie. Les critères d’inclusion incluaient une méthodologie contrôlée prospective et un échantillon de population approprié. Dix-huit bases de données ont été recherchées pour produire 8 264 enregistrements, en plus de 996 enregistrements provenant d’autres sources. Vingt-sept études ont été examinées en texte intégral par les auteurs de l’étude. Toutefois, aucun des résultats de la recherche satisfaisaient aux critères de révision prédéfinis. Par conséquent, cette analyse documentaire systématique met en évidence l’écart qui existe actuellement dans la preuve concernant l’efficacité de ces programmes.

 

Clause de non-responsabilité : le présent résumé a été rédigé par le personnel et les bénévoles de Evidence Aid afin de rendre le contenu du document original accessible aux décideurs qui cherchent les données disponibles sur la santé des réfugiés et demandeurs d’asile, mais qui n’ont peut-être pas le temps, initialement, de lire le rapport original dans son intégralité. Il ne se substitue pas aux avis médicaux des médecins, des autres travailleurs sanitaires, des associations professionnelles, des personnes qui élaborent les lignes directrices, des gouvernements nationaux et des organismes internationaux. Si les lecteurs de ce résumé estiment que les données qui y sont présentées sont pertinentes pour prendre leur décision, ils devraient se référer au contenu et aux détails de l’article original ainsi qu’aux conseils et lignes directrices offerts par d’autres sources d’expertise avant de prendre des décisions. Evidence Aid ne peut être tenue pour responsable de décisions prises au sujet des réfugiés et des demandeurs d’asile sur la seule base du présent résumé.

Share