Interventions cognitivo-comportementales chez les enfants victimes de violences sexuelles

Added November 11, 2019

Citation: Macdonald G., Higgins J.P.T., Ramchandani P., et al. Cognitive-behavioural interventions for children who have been sexually abused. Cochrane Database of Systematic Reviews 2012, Issue 5. Art. NO.:CD001930. DOI:10.1002/14651858.CD001930.pub3.

Les preuves suggèrent que la thérapie cognitivo-comportementale peut avoir un effet positif sur les conséquences de violences sexuelles sur un enfant.

Les approches cognitivo-comportementales sont utilisées pour aider les enfants et leur parent non incriminé ou «sûr» à gérer les séquelles de violences sexuelles dans l’enfance. Cette revue évalue l’efficacité des approches cognitivo-comportementales pour s’attaquer aux séquelles immédiates et à long terme des violences sexuelles sur les enfants et les jeunes de moins de 18 ans.  Dix études, auxquelles ont participé 847 enfants au total, répondaient aux critères d’inclusion de la revue. Les rapports d’études étaient médiocres et les études semblaient présenter d’importants défauts. Les preuves suggèrent que la TCC peut avoir un effet positif sur les conséquences des violences sexuelles sur les enfants, y compris la dépression,le stress post-traumatique et l’anxiété, mais les résultats ont été généralement modestes. Les implications pour la pratique et les recherches à venir sont notées.

 

Clause de non-responsabilité : le présent résumé a été rédigé par le personnel et les bénévoles de Evidence Aid afin de rendre le contenu du document original accessible aux décideurs qui cherchent les données disponibles sur la santé des réfugiés et demandeurs d’asile, mais qui n’ont peut-être pas le temps, initialement, de lire le rapport original dans son intégralité. Il ne se substitue pas aux avis médicaux des médecins, des autres travailleurs sanitaires, des associations professionnelles, des personnes qui élaborent les lignes directrices, des gouvernements nationaux et des organismes internationaux. Si les lecteurs de ce résumé estiment que les données qui y sont présentées sont pertinentes pour prendre leur décision, ils devraient se référer au contenu et aux détails de l’article original ainsi qu’aux conseils et lignes directrices offerts par d’autres sources d’expertise avant de prendre des décisions. Evidence Aid ne peut être tenue pour responsable de décisions prises au sujet des réfugiés et des demandeurs d’asile sur la seule base du présent résumé.

Share