Interventerions pour impétigo

Added July 22, 2019

Citation: Koning S., Van der Sande R., Verhagen A.P., et al. Interventerions for impetigo. Cochrane Database of Systematic Reviews 2012, Issue 1. Art. No.: CD003261.

Il existe de bonnes preuves que les antibiotiques topiques mupirocine et acide fusidique sont égaux à, voire plus efficaces que les traitements par voie orale pour les personnes atteintes d’une maladie limitée. L’acide fusidique, la mupirocine et la rétapamuline sont probablement tout aussi efficaces.

L’impétigo est une infection bactérienne superficielle fréquente, plus fréquente chez les enfants. Il n’y a pas de traitement standard et les recommandations pour le traitement diffèrent grandement. Ce rapport évalue les effets des traitements de l’impétigo, y compris les traitements non médicamenteux et la technique « d’attendre que ça passe ». Les chercheurs ont identifié 68 essais contrôlés randomisés comparant différents traitements de l’impétigo. Au total, ces études ont évalué 26 traitements oraux et 24 traitements topiques, y compris placebo, et les résultats ont été décrits pour 5708 participants. Dans l’ensemble, les antibiotiques topiques ont montré un meilleur taux de guérison que le placebo topique. De plus, la mupirocine topique était supérieure à l’antibiotique oral, l’érythromycine orale. Nous avons constaté que l’antibiotique oral, la pénicilline orale, n’est pas efficace contre l’impétigo, alors que d’autres antibiotiques oraux (par exemple l’érythromycine et la cloxacilline) peuvent être utiles. Il n’est pas clair si les antibiotiques oraux sont supérieurs aux antibiotiques topiques pour les personnes souffrant d’impétigo abondant.

 

Clause de non-responsabilité : le présent résumé a été rédigé par le personnel et les bénévoles de Evidence Aid afin de rendre le contenu du document original accessible aux décideurs qui cherchent les données disponibles sur la santé des réfugiés et demandeurs d’asile, mais qui n’ont peut-être pas le temps, initialement, de lire le rapport original dans son intégralité. Il ne se substitue pas aux avis médicaux des médecins, des autres travailleurs sanitaires, des associations professionnelles, des personnes qui élaborent les lignes directrices, des gouvernements nationaux et des organismes internationaux. Si les lecteurs de ce résumé estiment que les données qui y sont présentées sont pertinentes pour prendre leur décision, ils devraient se référer au contenu et aux détails de l’article original ainsi qu’aux conseils et lignes directrices offerts par d’autres sources d’expertise avant de prendre des décisions. Evidence Aid ne peut être tenue pour responsable de décisions prises au sujet des réfugiés et des demandeurs d’asile sur la seule base du présent résumé.

Share