Formation et déploiement de réfugiés et de personnes déplacées novices en vue de la prestation de services de santé de base dans les camps

Added April 23, 2020

Citation: Ehiri JE, Gunn JK, Center KE, Li Y, Rouhani M, Ezeanolue EE. Training and deployment of lay refugee/internally displaced persons to provide basic health services in camps: a systematic review. Global Health Action 2014; 7: 23902

De quoi s’agit-il ? Tandis que la pandémie de COVID-19 met à rude épreuve les professionnels et les systèmes de santé traditionnels, la pénurie de professionnels de santé dans les camps et les installations de réfugiés est particulièrement inquiétante. La formation des réfugiés et des déplacées internes (DI) pour qu’ils agissent en tant qu’agents de santé pairs, bénévoles ou rémunérés, peut contribuer à résoudre ce problème.

Dans cette revue systématique, les auteurs ont recherché des études sur les effets des interventions destinées à former et déployer des réfugiés ou des DI novices en vue de la prestation de services de santé de base aux femmes, aux enfants et aux familles dans les camps. Ils ont mené leur recherche en juin 2014 sans la restreindre par date ou par langue de publication. Ils ont examiné 10 études réalisées en Afrique, en Amérique du Sud et en Asie.

Ce qui fonctionne : les réfugiés ou les DI novices qui travaillent comme des agents de santé pairs améliorent la prestation de services, la connaissance des symptômes et de la prévention des maladies, la recherche de traitements et les comportements de protection, ainsi que l’accès aux informations sur la santé génésique.

La formation de réfugiés novices du même sexe et de la même culture que ceux qui ont besoin de soins de santé a amélioré l’accès aux services de santé.

Ce qui ne fonctionne pas : les interventions ont eu moins de succès lorsque d’autres réfugiés pensaient que ceux qui ont été formés pouvaient, en raison de leur position, tirer des avantages sur le plan de la santé publique.

Ce qui est incertain : l’impact de la formation et du déploiement de réfugiés ou de DI novices en tant qu’agents de santé dans les camps sur l’état de santé est incertain.

Il n’est pas évident non plus qu’en ce faisant, les réfugiés novices améliorent leur statut social et les conséquences possibles.

 

Clause de non-responsabilité: Le présent résumé a été rédigé par le personnel et les bénévoles de Evidence Aid afin de rendre le contenu du document original accessible aux décideurs qui cherchent les données disponibles sur le coronavirus (COVID-19), mais qui n’ont peut-être pas le temps, initialement, de lire le rapport original dans son intégralité. Il ne se substitue pas aux avis médicaux des médecins, des autres travailleurs sanitaires, des associations professionnelles, des personnes qui élaborent les lignes directrices, des gouvernements nationaux et des organismes internationaux. Si les lecteurs de ce résumé estiment que les données qui y sont présentées sont pertinentes pour prendre leur décision, ils devraient se référer au contenu et aux détails de l’article original ainsi qu’aux conseils et lignes directrices offerts par d’autres sources d’expertise avant de prendre des décisions. Evidence Aid ne peut être tenue pour responsable de décisions prises au sujet du virus corona (COVID-19) sur la seule base du présent résumé.

Share