Estimation des maladies infectieuses chez les demandeurs d’asile et les réfugiés britanniques: un examen systématique des études de prévalence

Added April 24, 2018

Citation: Clark R.C., Mytton J. Estimating infectious disease in UK asylum seekers and refugees: a systematic review of prevalence studies. Journal of Public Health 2007;29(4):420-8.

Cinq études ont été identifiées pour les taux variables de prévalence de la Tuberculose, de l’hépatite B et du VIH chez les demandeurs d’asile au Royaume-Uni. On se sait pas exactement si les taux déclarés représentaient une véritable variation de risque ou reflétaient des différences méthodologiques.

La prévalence de la Tuberculose variait de 1.33 à 10.42 pour 1.000 (trois études).  La prévalence de l’hépatite B variait de 57 à 118 pour 1.000 (trois études).  Le taux de prévalence du VIH de 38.19 pour 1.000 (une étude). Il n’a pas été possible d’estimer un seul chiffre de prévalence pour chaque maladie en raison de l’hétérogénéité des études incluses. Les études variaient considérablement dans leur cadre d’échantillonnage, de conception de l’étude, de la  taille de l’échantillon, de mesure des résultats et du suivi. Des études de grande qualité sont nécessaires pour améliorer la validité des résultats de prévalence et la généralisabilité pour des populations comparables de demandeurs d’asile et de réfugiés.

 

Clause de non-responsabilité : le présent résumé a été rédigé par le personnel et les bénévoles de Evidence Aid afin de rendre le contenu du document original accessible aux décideurs qui cherchent les données disponibles sur la santé des réfugiés et demandeurs d’asile, mais qui n’ont peut-être pas le temps, initialement, de lire le rapport original dans son intégralité. Il ne se substitue pas aux avis médicaux des médecins, des autres travailleurs sanitaires, des associations professionnelles, des personnes qui élaborent les lignes directrices, des gouvernements nationaux et des organismes internationaux. Si les lecteurs de ce résumé estiment que les données qui y sont présentées sont pertinentes pour prendre leur décision, ils devraient se référer au contenu et aux détails de l’article original ainsi qu’aux conseils et lignes directrices offerts par d’autres sources d’expertise avant de prendre des décisions. Evidence Aid ne peut être tenue pour responsable de décisions prises au sujet des réfugiés et des demandeurs d’asile sur la seule base du présent résumé.

Share