Effet des antibiotiques sur les enfants atteints de malnutrition sévère

Added August 6, 2018

Citation: Lazzerini M., Tickell D. Antibiotics in severely malnourished children: systematic review of efficacy, safety and pharmacokinetics. Bulletin of the World Health Organization 2011;89(8):593-606

La prescription des antibiotiques à large spectre aux enfants atteints de MAS est soutenue par des données épidémiologiques démontrant une prévalence élevée d’infections chez ces enfants, mais les études cliniques font défaut. Les données probantes appuient l’utilisation de l’amoxicilline comme traitement de première intention.

La malnutrition pose un sérieux problème dans de nombreux pays à revenu faible et intermédiaire — la malnutrition aiguë sévère (MAS) peut engager le pronostic vital et, si elle n’est pas traitée, elle est mortelle dans 30 à 50 % des cas pour les enfants hospitalisés. Le présent examen a porté sur 23 études évaluant l’efficacité, l’innocuité et la pharmacocinétique (PK) des antibiotiques chez les enfants souffrant de malnutrition aiguë sévère. La qualité de ces essais a été jugée médiocre et les résultats n’ont pas pu être regroupés en raison du manque d’homogénéité. Les résultats de cet examen ont permis de conclure que l’amoxicilline n’offrait aucun avantage dans le traitement de la MAS non compliquée comparée au placebo. L’utilisation sous suivi médical de l’ampicilline et de la gentamicine a permis de réduire considérablement les taux de mortalité chez les enfants hospitalisés. Le traitement avec amoxicilline orale en 5 jours a été aussi efficace que la ceftriaxone intramusculaire en 2 jours. Le chloramphénicol oral était aussi efficace que le triméthoprime-sulfaméthoxazole chez les enfants atteints de pneumonie. Les données examinées dans la présente étude n’étaient pas assez solides pour formuler d’autres recommandations sur l’utilisation d’antibiotiques dans le traitement de la MAS.

 

Clause de non-responsabilité : le présent résumé a été rédigé par le personnel et les bénévoles de Evidence Aid afin de rendre le contenu du document original accessibles aux décideurs qui cherchent les données disponibles sur la prévention et le traitement pour la malnutrition aigüe, mais qui n’ont peut-être pas le temps, initialement, de lire le rapport original dans son intégralité. Il ne se substitue pas aux avis médicaux des médecins, des autres travailleurs sanitaires, des associations professionnelles, des personnes qui élaborent les lignes directrices, des gouvernements nationaux et des organismes internationaux. Si les lecteurs de ce résumé estiment que les données qui y sont présentées sont pertinentes pour prendre leur décision, ils devraient se référer au contenu et aux détails de l’article original ainsi qu’aux conseils et lignes directrices offerts par d’autres sources d’expertise avant de prendre des décisions. Evidence Aid ne peut être tenue pour responsable de décisions prises au sujet de la prévention et le traitement pour la malnutrition aigüe sur la seule base du présent résumé.

Share