Effet de la prise de fer et de zinc à faible dose sur l’état des micronutriments et le développement de l’enfant au cours des 1000 premiers jours de sa vie

Added August 6, 2018

Citation: Petry N., Olofin I., Boy E., et al. The effect of low dose iron and zinc intake on child micronutrient status and development during the first 1000 days of life: A Systematic Review and Meta-Analysis. Nutrients, 2016;8(12):1-22

Il n’existe pas d’études sur cette période de 1000 jours et les effets du fer et du zinc délivré pendant la grossesse et l’allaitement sur le développement de l’enfant sont ambigus ; par contre, la prise quotidienne de fer et de zinc à faible dose de 6 à 23 mois a un effet positif sur la teneur en fer et en zinc de l’enfant.

Au cours des 1000 premiers jours de la vie d’un nourrisson, un apport adéquat en micronutriments est essentiel pour assurer son développement normal et sa santé. Le présent examen visait à évaluer les études d’interventions portant sur les apports en fer et en zinc à des doses nutritionnelles recommandées entre la conception et l’âge de deux ans et leur effet sur le statut nutritionnel et le développement des enfants. Quatre-vingt-dix essais randomisés et quasi randomisés ont été inclus dans l’examen et chaque essai était retenu si le résultat clinique était propice à une méta-analyse. Aucun effet sur l’issue de l’accouchement n’a été observé suite à la fourniture de zinc ou de fer pendant la grossesse. L’administration de doses spécifiques de fer a augmenté la concentration moyenne d’hémoglobine et de ferritine sérique, et a réduit le risque d’anémie, de carence en fer et d’anémie ferriprive. Aucun effet sur la croissance ou le développement psychomoteur n’a été observé. L’administration de doses spécifiques de zinc a permis une augmentation de la concentration plasmatique de zinc et réduit le risque de carence en zinc. Des effets positifs ont également été observés sur les indices poids-âge et poids-taille des enfants. Aucun effet positif du zinc n’a été trouvé sur le l’indice taille-âge, ni sur le risque de retard de croissance, de perte de poids ou d’insuffisance pondérale. Il y avait peu ou pas de données sur les effets de l’administration de fer/zinc pendant la grossesse et l’allaitement sur la teneur en fer/zinc des enfants, la croissance, la morbidité et le développement psychomoteur et mental.

 

Clause de non-responsabilité : le présent résumé a été rédigé par le personnel et les bénévoles de Evidence Aid afin de rendre le contenu du document original accessibles aux décideurs qui cherchent les données disponibles sur la prévention et le traitement pour la malnutrition aigüe, mais qui n’ont peut-être pas le temps, initialement, de lire le rapport original dans son intégralité. Il ne se substitue pas aux avis médicaux des médecins, des autres travailleurs sanitaires, des associations professionnelles, des personnes qui élaborent les lignes directrices, des gouvernements nationaux et des organismes internationaux. Si les lecteurs de ce résumé estiment que les données qui y sont présentées sont pertinentes pour prendre leur décision, ils devraient se référer au contenu et aux détails de l’article original ainsi qu’aux conseils et lignes directrices offerts par d’autres sources d’expertise avant de prendre des décisions. Evidence Aid ne peut être tenue pour responsable de décisions prises au sujet de la prévention et le traitement pour la malnutrition aigüe sur la seule base du présent résumé.

Share