Dépistage des maladies infectieuses chez les voyageurs

Added May 29, 2020

Citation: Mouchtouri VA, Christoforidou EP, An der Heiden M, et al. Exit and entry screening practices for infectious diseases among travelers at points of entry: looking for evidence on public health impact. International Journal of Environmental Research and Public Health 2019; 16(23): 4638

De quoi s’agit-il ? Des mesures de dépistage à l’arrivée et au départ des aéroports, des ports et des postes-frontières pourraient être utilisées afin de tenter de réduire la transmission du COVID-19. Les recherches existantes sur l’utilisation de ce type de stratégies dans le cadre d’autres maladies infectieuses peuvent fournir des informations importantes contribuant à obtenir le soutien des décideurs politiques.

Dans cette revue systématique, les auteurs ont recherché des rapports concernant les pratiques à l’échelle mondiale, la mise en œuvre de directives, les expériences, structures, processus et résultats d’évaluation des procédures nationales (de routine ou ad-hoc) de dépistage des voyageurs à l’arrivée et au départ, dans le cadre de réponses nationales à une situation d’urgence globale. Ils ont restreint leurs recherches aux articles publiés dans des revues scientifiques ou dans des publications d’organisations nationales et internationales, rédigés en anglais, en allemand, en néerlandais ou en grec, entre 2003 et 2018. Ils ont inclus 82 articles scientifiques, 6 documents/rapports émanant des agences de santé publique de différents pays et 26 directives/rapports provenant d’organisations internationales ayant rapporté les mesures de dépistage mises en place pour le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS), la pandémie de grippe H1N1 de 2009, la dengue, l’infection à virus zika, le chikungunya et la maladie à virus Ebola.

Ce qui a été identifié : La mise en place de mesures de dépistage doit être examinée au cas par cas, après étude des caractéristiques de la maladie et de l’épidémie, de la situation du pays et des ressources disponibles. Les effets sont toutefois incertains.

Les mesures de dépistage à l’entrée peuvent constituer une opportunité de sensibiliser et d’éduquer les voyageurs, de récolter les informations de contact pour la recherche des contacts et de préserver la confiance du public.

Les mesures de dépistage à la sortie peuvent dissuader les personnes malades ou exposées de voyager et doivent être appliquées conjointement à d’autres mesures telles que des stratégies d’information, des enquêtes épidémiologiques, la recherche des contacts, la vaccination et la mise en quarantaine.

 

Clause de non-responsabilité : Le présent résumé a été rédigé par le personnel et les bénévoles de Evidence Aid afin de rendre le contenu du document original accessible aux décideurs qui cherchent les données disponibles sur le coronavirus (COVID-19), mais qui n’ont peut-être pas le temps, initialement, de lire le rapport original dans son intégralité. Il ne se substitue pas aux avis médicaux des médecins, des autres travailleurs sanitaires, des associations professionnelles, des personnes qui élaborent les lignes directrices, des gouvernements nationaux et des organismes internationaux. Si les lecteurs de ce résumé estiment que les données qui y sont présentées sont pertinentes pour prendre leur décision, ils devraient se référer au contenu et aux détails de l’article original ainsi qu’aux conseils et lignes directrices offerts par d’autres sources d’expertise avant de prendre des décisions. Evidence Aid ne peut être tenue pour responsable de décisions prises au sujet du virus corona (COVID-19) sur la seule base du présent résumé.

Share