Croissance post-traumatique parmi les populations réfugiées : une revue systématique

Added April 24, 2018

Citation: Pooley J.A., Sims K. Post-traumatic growth amongst refugee populations: A systematic review. Chapter 19 of The Routledge International Handbook of Psychosocial Resilience. 2016. [Note: The link to the article shows random samples of the book, and does not guarantee access to the whole publication.]

Les 17 études suggèrent que la croissance post-traumatique peut survenir universellement chez les populations de réfugiés qui ont subi un traumatisme. Cependant, il ne restait pas suffisamment de preuve pour caractériser la relation entre croissance post-traumatique et symptômes de stress post-traumatique.

La croissance post-traumatique fait référence aux changements psychologiques positifs, tels que l’amélioration du bien-être émotionnel et de la résilience, qui peuvent survenir chez les rescapés d’événements traumatisants. Les auteurs visent à systématiquement examiner et caractériser l’incidence de la littérature de croissance post-traumatique chez les réfugiés qui ont connu l’adversité ou un traumatisme. Les 17 études suggèrent que la croissance post-traumatique peut survenir universellement chez les populations de réfugiés qui ont subi des traumatismes, quels que soient les antécédents culturels ou les facteurs démographiques. Cependant, il ne restait pas suffisamment de preuve pour caractériser la relation entre croissance post-traumatique et symptômes de stress post-traumatique. En outre, une degré de preuve de piètre qualité a été trouve à l’appui de la thérapie d’exposition narrative et autres modèles thérapeutiques qui favorisent la croissance post-traumatique chez les populations de réfugiés. Cependant, les limites de cette analyse documentaire systématique comprennent la trop grande dépendance sur la transversale, les biais potentiels des questionnaires d’auto-évaluation et l’hétérogénéité des populations réfugiées étudiées. De futures études longitudinales ou expérimentales sont nécessaires pour soutenir des modèles thérapeutiques possibles.

 

Clause de non-responsabilité : le présent résumé a été rédigé par le personnel et les bénévoles de Evidence Aid afin de rendre le contenu du document original accessible aux décideurs qui cherchent les données disponibles sur la santé des réfugiés et demandeurs d’asile, mais qui n’ont peut-être pas le temps, initialement, de lire le rapport original dans son intégralité. Il ne se substitue pas aux avis médicaux des médecins, des autres travailleurs sanitaires, des associations professionnelles, des personnes qui élaborent les lignes directrices, des gouvernements nationaux et des organismes internationaux. Si les lecteurs de ce résumé estiment que les données qui y sont présentées sont pertinentes pour prendre leur décision, ils devraient se référer au contenu et aux détails de l’article original ainsi qu’aux conseils et lignes directrices offerts par d’autres sources d’expertise avant de prendre des décisions. Evidence Aid ne peut être tenue pour responsable de décisions prises au sujet des réfugiés et des demandeurs d’asile sur la seule base du présent résumé.

Share