Bain de chlorhexidine pour contrôler l’infection chez les patients en soins intensifs : résultat incertain si plus efficace que le savon et l’eau

Added March 27, 2020

Citation: Lewis SR, Schofield-Robinson OJ, Rhodes S, et al. Chlorhexidine bathing of the critically ill for the prevention of hospital-acquired infection. Cochrane Database of Systematic Reviews 2019; (8): CD012248.

De quoi s’agit-il ? Certains patients atteints de COVID-19 deviendront gravement malades, et devront être traités dans une unité de soins intensifs (USI). Les infections nosocomiales (IAS) chez ces patients peuvent entraîner des séjours plus longs dans les unités de soins intensifs, ainsi qu’une invalidité permanente ou la mort. La chlorhexidine est largement utilisée comme désinfectant. Il est parfois utilisé pour baigner les personnes gravement malades, àfin de tuer des bactéries et réduire la propagation des infections respiratoires aigües.

Dans cette revue systématique de Cochrane, les auteurs ont recherché des essais randomisés, en comparant les baignades à la chlorhexidine faîtes pour les patients gravement malades à l’unité de soins intensifs, par rapport aux baignades au savon et à l’eau. Ils ne sont pas limités par la date, ni par le milieu de l’étude, ni par la langue de publication, et ont effectué leurs recherches en décembre 2018. Ils ont identifié 4 essais randomisés individuellement (1537 participants) et 4 études croisées randomisées en grappes (23 unités de soins intensifs randomisées avec 22 935 participants). Les études ont comparé des patients se baignant avec 2 % lingettes imprégnées de chlorhexidine ou avec des solutions diluées de chlorhexidine à 4 %, et des patients se baignant avec du savon et de l’eau ou avec des lingettes non antimicrobiennes.

Ce qui fonctionne : Rien n’a été signalé.

Ce qui ne fonctionne pas : Rien n’a été signalé.

Ce qui est incertain : Il n’est pas certain si le bain à la chlorhexidine serait meiux que le savon et l’eau pour réduire les infections respiratoires aiguës, le décès ou la durée du séjour à l’unité de soins intensifs.

Share