Actions pour éviter le développement de la polyneuropathie et de la myopathie liées à une maladie grave

Added April 29, 2020

Citation: Hermans G, De Jonghe B, Bruyninckx F, et al. Interventions for preventing critical illness polyneuropathy and critical illness myopathy. Cochrane Database of Systematic Reviews 2014; (1): CD006832

De quoi s’agit-il ? Certains patients atteints du COVID-19 seront dans un état critique et devront être pris en charge dans une unité de soins intensifs (USI). La myopathie et la polyneuropathie liées à une maladie grave sont répandues chez les patients en USI. Il est possible d’accélérer la guérison grâce à des actions permettant d’éviter ou de réduire ces complications lors de la phase précoce critique de la maladie grave.

Dans la revue systématique de Cochrane, les auteurs ont analysé des essais randomisés portant sur les effets des traitements pour éviter la polyneuropathie et la myopathie liées à une maladie grave chez les patients adultes en USI. Ils ont effectué leurs recherches principales en septembre 2011 et les ont répétées en décembre 2013. Les auteurs ont sélectionné 5 essais randomisés parmi les recherches de 2011. Ils ont identifié 9 autres études en 2013. Elles sont en attente d’évaluation.

Fait probant : comparé au traitement par insuline conventionnel, le traitement intensif par insuline pour maintenir une glycémie normale chez les patients adultes souffrant de polyneuropathie, permet de réduire la durée sous assistance respiratoire et d’améliorer le taux de survie à 180 jours.

D’après un essai dont les données étaient incomplètes, une prise en charge rapide peut prévenir le développement de la myopathie et de la polyneuropathie, et réduire la durée passée sous assistance respiratoire chez les patients adultes dans un état critique.

Faits non probants : les corticoïdes sont inefficaces pour prévenir la myopathie et la polyneuropathie chez les patients adultes, et ils ne sont d’aucun effet sur la mortalité entre 60 et 180 jours.

Le traitement par électro-myostimulation est inefficace pour prévenir la myopathie et la polyneuropathie, la durée passée sous assistance respiratoire ou la mortalité, chez les patients dans un état critique. 

Incertitude : rien à signaler.

 

Clause de non-responsabilité: Le présent résumé a été rédigé par le personnel et les bénévoles de Evidence Aid afin de rendre le contenu du document original accessible aux décideurs qui cherchent les données disponibles sur le coronavirus (COVID-19), mais qui n’ont peut-être pas le temps, initialement, de lire le rapport original dans son intégralité. Il ne se substitue pas aux avis médicaux des médecins, des autres travailleurs sanitaires, des associations professionnelles, des personnes qui élaborent les lignes directrices, des gouvernements nationaux et des organismes internationaux. Si les lecteurs de ce résumé estiment que les données qui y sont présentées sont pertinentes pour prendre leur décision, ils devraient se référer au contenu et aux détails de l’article original ainsi qu’aux conseils et lignes directrices offerts par d’autres sources d’expertise avant de prendre des décisions. Evidence Aid ne peut être tenue pour responsable de décisions prises au sujet du virus corona (COVID-19) sur la seule base du présent résumé.

Share